Savoir investir son épargne dans l’immobilier

Parmi les 13 000 milliards d’euros faisant le patrimoine global des français, 55% sont épargnés dans l’immobilier. C’est la preuve que les français préfèrent encore de loin cette forme d’épargne à l’assurance-vie, aux livrets bancaires ou aux placements en bourse. Mais investir dans la pierre n’est pas comme investir une petite épargne, et on pense souvent à tort qu’il faut juste acheter une maison et la revendre ou la faire louer. Explications.

La forme d’épargne la plus plébiscitée

Selon un récent sondage, plus de 70% des français préfèrent investir dans l’immobilier s’ils disposent des moyens nécessaires. Les locataires sont évidemment les plus enclins à faire ce choix. Si pour les jeunes, l’immobilier équivaut à fierté et réussite sociale, la réalité est que ce placement permet de constituer un patrimoine durable et sûr, qui est un point non négligeable pour les futurs retraités.

Sa rentabilité figure parmi les meilleures sur une période de 20 ans, que ce soit par placement direct, c’est-à-dire par l’achat d’un immobilier neuf ou ancien, ou par placement indirect à savoir l’acquisition de parts ou de fonds de sociétés gérant un parc immobilier.

Investir au bon moment dans l’immobilier

Il vous faut apprendre à épargner si vous souhaitez investir dans l’immobilier. En effet, il existe de bons moments pour le faire. Actuellement, le dispositif d’incitation à l’achat d’immobilier a été encore reconduit par le gouvernement, à savoir la loi Pinel qui prévoit une réduction d’impôt, le PTZ ou le Prêt à Taux Zéro qui permet de financer une partie de l’achat, et enfin la rénovation des bâtiments historiques.

Il faut également bien s’informer sur la tendance du marché et ne pas juste se fier aux dires des professionnels. A l’instar du marché boursier, le marché de l’immobilier connait des fluctuations, donc des risques de prendre une moins-value à la vente ou des prix exorbitants à l’achat. Le risque de vacance locative est aussi très pénalisant d’autant plus que des coûts fixes vous sont débités quelles que soient vos rentrées.

L’épargne dans l’immobilier permet de disposer de revenu locatif sur le moyen terme et d’une plus-value sur le long terme, à condition tout de même de faire le bon choix. Alors, pour réussir un investissement immobilier il faut allier qualité de construction et emplacement idéal aux dispositifs défiscalisant cités un peu plus haut, tout en ayant un œil d’expert pour trouver les malfaçons. Sur ces points, investir dans l’immobilier à Labège constitue un parfait exemple.

Les réalités en matière d’immobilier

Malgré le maintien des dispositifs d’incitation à l’achat de bien immobilier, l’Etat pense qu’épargner dans cette branche est stérile pour l’économie. Il est vrai que rénover ou construire des logements ne crée pas autant d’emploi. C’est pour cette raison que l’Etat français impose des droits de mutation, des impôts sur les revenus locatifs, l’impôt sur la fortune immobilière, les charges de copropriété…

Comme dans tout investissement, la pierre présente des risques qu’il ne faut surtout pas négliger. Néanmoins, en sachant les maitriser, vous disposerez d’un patrimoine sûr et durable en plaçant votre épargne dans l’immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *