Comment réussir un couscous facilement ?

La cuisine orientale a toujours été fascinante. Nombreux sont ceux qui aimeraient bien réussir à cuisiner un couscous, mais ce n’est pas chose facile. Voici quelques astuces.

Se munir des outils nécessaires

Pour réussir un bon couscous marocain, il vous faudra avoir les bons outils, en l’occurrence un couscoussier. Cet outil vous permettra de cuire la semoule dans le compartiment de cuisson à vapeur, tandis que le bouillon sera mijoté dans la marmite. Grâce au couscoussier, la semoule est plus légère et plus digeste, tout en étant agrémentée des différentes saveurs et senteurs du bouillon.

couscoussier

Bien choisir le couscous

Pour réussir un couscous, il ne faudra pas utiliser n’importe lequel. Au lieu d’acheter du couscous dans les grandes surfaces, préférez le vrai et achetez une semoule à couscous moyenne non précuite. Généralement, vous devrez en trouver dans les boutiques orientales et les petites épiceries marocaines. Si vous n’en trouvez pas, vous pourrez utiliser de la semoule précuite, mais vous devrez le cuire moins longtemps.

L’art de cuisiner la viande

Il ne faut pas oublier que le couscous, c’est une semoule, du bouillon et des légumes, ainsi que des viandes. L’astuce pour ne pas rater le couscous, c’est de ne pas gâcher le goût en mélangeant les viandes. Vous pourrez alors vous contenter de mettre du veau, de l’agneau, ou encore du poulet. Si vous souhaitez faire du couscous tunisien, vous pourrez également utiliser du poisson. Encore une fois, le fait de mélanger toutes ces viandes aboutit à un goût à la fois incompréhensible et peu goûteux.

Les légumes…

Ce qui fait la différence d’un bon couscous, c’est la qualité des légumes. Choisissez alors des légumes frais, que vous laverez et que vous éplucherez avant de les cuire dans le bouillon. Quant au choix des légumes à utiliser, il dépendra de vos goûts et surtout de la saison.

Épicer, mais pas trop

Certes, les plats orientaux sont épicés. C’est d’ailleurs une spécialité marocaine. Toutefois, il convient d’épicer convenablement le couscous. Convenablement veut dire surtout raisonnablement. Si vous avez des doutes sur les mariages des épices, faites un tour rapide sur Internet et vous aurez toutes les combinaisons qu’il vous faut. N’oubliez pas qu’un couscous trop épicé peut être difficile à digérer et trop de goût peut tuer le goût.

La présentation : très importante

couscous royal

Une fois que vous aurez terminé de cuire le couscous, vous aurez à le présenter. Vous choisirez alors un plat creux dans lequel vous verserez en premier la semoule. Il faudra ensuite faire un puits au milieu, pour mettre la viande de manière à la mettre en valeur. Vous pourrez ensuite décorer le plat avec les différents légumes : disposer les carottes, les courgettes, les pois chiches, les pommes de terre ou encore le potiron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *