Comment soigner un rhume sans médicaments ?

Que ce soit pendant le frileux hiver ou par cette grande chaleur d’été et l’odeur de la terre sous la pluie, le rhume fait des siennes. On appréhende souvent d’aller voir un docteur puisqu’on pense que ce mal n’est pas si important que ça, alors que c’est gênant et qu’il engendre également d’autres maux. Pour ne pas avoir recours systématiquement aux médicaments, plusieurs méthodes sont possibles !

Le rhume, s’en débarrasser avec quelques recettes !

Cette infection virale n’est pas seulement incommodante mais d’autres douleurs en résultent comme la céphalée et le mal de gorge. Vous n’êtes pas disposé à utiliser les méthodes fortes, quelques astuces permettent de vous soulager.

La première chose à faire, c’est d’humidifier l’atmosphère qui a tendance à devenir sèche en saison froide. Vous pouvez également prendre une douche bien chaude et la vapeur qui s’y dégage hydratera vos fosses nasales.

Se moucher requiert une certaine technique : appuyer sur une narine tandis que vous dégagez l’autre. Pour ce qui est de la gorge car le virus pourrait s’y propager, faites des séances de gargarismes avec cette solution : une cuillerée à café de sel dissous et mélangé avec du thé, du miel et du vinaigre de cidre.

Des remèdes naturels pour déboucher le nez !

Selon nos grands-mères, on n’a pas toujours besoin de ces vasodilatateurs que le docteur vous recommande, vous pourrez vous soigner vous-même, grâce à quelques soins naturels.

Accordez-vous des heures de sommeil ! Oui dormir vous permettra de résister à ce genre d’affection. L’inhalation est également le meilleur moyen de dégager le nez, vous devez tout simplement humer les vapeurs produites par de l’eau bouillante avec quelques gouttes d’huiles essentielles de thym ou d’eucalyptus.

Buvez beaucoup d’eau, l’hydratation est une des solutions efficaces pour faire face à cette affection. Même si vous pouvez boire au-delà d’un litre et demi, buvez et encore…buvez !

La phytothérapie pour combattre le virus

Le rhume est un virus aérobie qui se transmet dans l’air et par les gouttes microscopiques de salive et de liquide nasale. Il n’est pas vraiment si indispensable de le traiter avec des médicaments, d’autres méthodes sont aussi efficaces.

Les plantes qui renferment des vertus thérapeutiques contre cette affection inondent vos jardins et les étagères des maraîchers, mais aussi s’en procurer auprès des herboristes. Des feuilles d’eucalyptus, quelques branches de thym, la fleur de sureau noir ou du gingembre, arrivent à faire des miracles.

Des huiles essentielles comme celle de lavande, de Pin sylvestre, de menthe poivrée ou de Ravintsara sont aussi bénéfiques avec quelques gouttes seulement dans un grand bol d’eau chaude ou directement sur un mouchoir.

Et ainsi se dégage votre nez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *