Comment faire une ouverture dans un mur porteur ?

Vous avez envie de faire quelques aménagements dans votre maison, peut-être vous voulez avoir plus de luminosité ? Faire une ouverture dans un mur porteur est peut-être la solution à votre problème. Cependant, ce n’est pas une tâche facile à faire. Vous aurez peut-être besoin de faire appel à un architecte ou à une entreprise de maçonnerie pour ne pas prendre le risque d’abîmer votre mur ou au pire vous blesser.

mur porteur

Reconnaître un mur porteur

Ce n’est certes pas tous les murs qui peuvent faire office d’ouverture. Vous devez savoir le reconnaître avant de l’abattre. En général, le mur porteur est épais, dépassant souvent les 15cm. Si vous avez du mal à le reconnaître, vous pouvez essayer de tapoter sur la surface. Si le bruit qui en ressort est profond, plus ou moins sourd alors, vous avez peut-être à faire à un mur porteur. Cependant, il reste préférable de faire appel à un architecte afin de demander l’avis d’un expert pour pouvoir travailler en toute tranquillité d’esprit par la suite.

Faire une demande officielle

Un mur porteur est par définition le support de la maison, notamment des étages supérieurs, mais aussi du toit. Que ce soit pour une porte, une fenêtre ou une ouverture de baie, une autorisation est toujours nécessaire avant d’effectuer les travaux. Pour une maison individuelle, la demande doit être déposée auprès du service d’urbanisme de la mairie. Pour les copropriétaires, la demande doit être adressée au syndicat de copropriété. Une fois tous les papiers réglés, vous pouvez librement commencer les travaux.

Faire une ébauche des travaux

Avant d’effectuer la démolition, il faut commencer par tracer à l’aide d’un crayon la place sur laquelle vous allez placer votre porte, votre fenêtre ou l’ouverture en question. Il ne faut pas non plus oublier de dessiner la place du linteau. Ce dernier supportera la charge du mur une fois que le mur sera abattu. La largeur du linteau devra être plus grande (pas moins de 20 cm) par rapport à la largeur de la porte. C’est le trou du linteau qui va donc être percé en premier lieu.

Se munir des bons outils

Avant de commencer les travaux, assurez-vous bien que vous avez tous les matériels nécessaires à votre disposition. Portez des gants de protection pour vos mains pour qu’elles ne s’abîment pas en perforant le mur. Munissez-vous également de lunettes de protection pour protéger vos yeux des poussières. Un casque et une combinaison ne devront pas non plus être exclus. Quant aux matériaux de travail, vous aurez besoin d’un perforateur pour décaper et perforer les enduits. Pour les pierres, la broche est plus pratique.

Percer l’ouverture

Une fois que le trou du linteau est percé et bien mis à niveau, on peut maintenant dépoussiérer et placer la poutre. Bien cimenter les alentours pour bien fixer la poutre (surtout si elle est en bois). Ceci fait, on peut maintenant s’attaquer à l’ouverture. Généralement, il est conseillé d’utiliser une masse ou une disqueuse pour un résultat rapide. La dernière étape consiste à installer les étais. Ils soutiendront le mur et linteau tout au long des travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *