Comment créer son entreprise

Beaucoup choisissent actuellement la nouvelle formule : créer son entreprise et ce, pour plusieurs raisons. Toutefois, ce n’est pas une opération anodine qu’il est conseillé de se préparer pour mieux la réussir. Comme ce n’est pas une décision à prendre à la légère, il y a des astuces pour s’y lancer, il y a également des supports et des dispositifs pour vous aider à mener à bien votre projet et il y a différentes options pour faire votre choix.

Créer son entreprise, les premières « choses » à faire

Quand on veut créer son entreprise, il y a des dispositions à prendre pour optimiser le projet. Ainsi, vous devez d’abord faire une petite liste de vos atouts et de vos faiblesses pour évaluer vos compétences, cela définit ainsi l’envergure de votre future société. Vous devez ensuite estimer vos moyens financiers, car la création d’une entreprise requiert, en général, un certain fond, qui constituera le capital et financera les équipements. Selon votre projet et le statut que vous voulez adopter, vous pourrez ainsi trouver le ou les meilleurs associés, ceux qui partageront avec vous les apports, les activités et les bénéfices. Vous pouvez alors commencer par parler de votre projet autour de vous, avec des personnes de confiance.

Il serait mieux de se faire accompagner dans votre projet, des entités et organismes sont là pour ça, entre autres les Chambres de Commerce et d’Industrie ou CCI et les Chambres de Métiers et d’Artisanat. Cela vous permet de côtoyer des entrepreneurs et bénéficier ainsi de leur tutorat. Des concours de jeunes créateurs sont aussi de belles occasions pour vous lancer afin de trouver les meilleures opportunités pour être mieux repéré. Si vous rencontrez des difficultés, persévérez si vous pensez que c’est votre voie, vous devez croire en votre projet et vous entourer de personnes positives qui vous supporteront dans votre projet. Dans le cas où vous sentez que cela ne peut pas aboutir, il est toujours temps de répartir à zéro et de changer de voie.

Les différents statuts pour en choisir un

Choisir son statut est l’une des priorités. Vous devez tout savoir sur le statut de travailleur indépendant avant de vous lancer. Il y a plusieurs possibilités de se convertir  en travailleur indépendant. Pour constituer une société, il y a plusieurs statuts juridiques qui sont accessibles et détermineraient les activités et l’envergure de la société. La Société à Responsabilité Limitée (SARL) est la forme la plus simple et la plus répandue. Elle est compatible à tous types de projets et à tous les secteurs. La SARL est une société qui requiert l’association d’au moins deux personnes physiques et morales.

Le statut d’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) est une forme de SARL mais unipersonnelle. La personne décide seule le capital social de la société. Il y a également la Société Anonyme (SA) qui est en fait une société nécessitant au moins deux actionnaires dont la responsabilité de chacun sera définie selon leur apport dans la création de la société.

Le statut de Société en Nom Collectif (SNC) est la forme juridique avec laquelle les associés seront tous responsables et se constituent tous comme commerçants des produits et services. Avec un capital social défini en part, elle est disposée en apports numéraires pouvant prendre la forme industrielle ou en nature. Vous pouvez également vous inspirer des idées avancées par quelques entrepreneurs qui sont réalisables comme entreprises à domicile.

Des dispositifs numériques pour vous aider

Les conseils cités ci-dessus permettent de créer son entreprise dans les règles de l’art. Mais il faudra également mettre sur pied les meilleurs dispositifs qui optimiseront votre projet. Plusieurs approches sont d’une grande aide pour gagner en temps, en clientèle et en bénéfices. Le numérique et le digital sont actuellement très prisés pour faciliter les communications et les échanges. Il y a alors des logiciels pour gérer son entreprise qui sont compatibles à tous les supports y compris les mobiles : ordinateur, tablette et surtout smartphones.

Des logiciels de gestion de mails sont plus qu’indispensables pour être en communication avec vos fournisseurs et avec vos clients. Très utilisés par les freelances et par les responsables des entreprises, vous devez pourvoir vos outils de travail de ces dispositifs. Microsoft Outlook est parmi les plus sollicités dans la gestion des mails et est également utilisé comme agenda pour mieux gérer vos plans et votre temps.

Des logiciels de gestion de tâches sont aussi incontournables pour mieux s’organiser et pour organiser vos missions. Même si les papiers et les agendas physiques sont toujours d’actualité, il est toujours plus judicieux de faire usage de logiciels et applications numériques. Ainsi, Evernote est le logiciel le plus utilisé, comme il est libre et gratuit. Mais c’est aussi un logiciel efficace et rapide pour optimiser vos « dispatching ». Le logiciel Trello est aussi une bonne référence en offrant un tableau pour pouvoir trier les tâches et avoir un suivi instantané de ces tâches en étant toujours au courant de leurs évolutions.

Pour mettre vos données à l’abri

Des logiciels de stockage en ligne sont impératifs pour sauvegarder des données de la société. Vos fichiers de travail peuvent ainsi être « archivés » dedans, et être accessibles à tout moment, même via une autre machine. Ce système, également appelé « Cloud », offre le plus de fiabilité. Le plus utilisé est le « Google Drive » qui propose une utilisation très flexible et réactive. Pour les abonnés d’Outlook et Hotmail, ils pourront stocker leurs données sur One Drive. Le Dropbox est une plateforme très performante quand il s’agit de sauvegarder de tâches finies. Ce sont quelques logiciels indispensables, voire indissociables des entreprises afin d’optimiser de bons rendements et d’être plus rapides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *