Comment choisir son monte escalier ?

Le monte escalier est l’une des inventions de nos génies des meubles pour faciliter l’accès de la maison à toutes les personnes dont la mobilité des membres inférieurs est réduite pour diverses raisons. Quels paramètres doit-on tenir en compte pour le choix de son monte escalier ?

Les déplacements intérieurs

Pour bien choisir son monte escalier, il faut prendre en compte plusieurs critères, à savoir l’adéquation du monte escalier avec l’habitation où celui-ci va être installé. En effet, le monte escalier ne doit pas constituer une gêne pour les autres occupants de la maison. Il doit être compatible avec l’habitation, de manière à ce que sa largeur et sa disposition ne deviennent pas des éléments de contrainte lors des divers déplacements à l’intérieur de la maison.

Adéquation avec l’escalier

Mais encore faut-il qu’il soit possible d’installer le monte escalier sur l’escalier en question. En effet, avant de jeter votre argent à la fenêtre, veuillez vérifier si on peut aménager un monte escalier sur votre escalier. Pour avoir plus de réponses pertinentes sur la question, il vaut mieux faire visiter votre habitation par un professionnel du monte escalier. A savoir que quatre types d’escaliers peuvent accueillir une telle technicité : les escaliers tournants de plus de 70 cm de largeur, les escaliers droits assez larges, les escaliers en colimaçon et les escaliers qui se trouvent à l’extérieur de la maison.

Le confort de l’utilisateur

Avant l’acquisition d’un monte escalier, ce dernier doit aussi avant tout être confortable pour la personne qui va l’utiliser. Il doit épouser la morphologie et la taille de son utilisateur. Et pour plus de sécurité, toujours pour son utilisateur, monte escalier optionsparce qu’il s’agit de monter de manière indépendante en hauteur avec une mobilité réduite, il faudrait que le monte escalier soit doté de toutes les options de sécurité, comme des accoudoirs pour que son utilisateur puisse s’appuyer dessus et contenir par la même occasion son corps au niveau du siège.

Un monte escalier muni d’un marchepied est aussi une option importante. Le fait d’appuyer les pieds sur un marchepied, en montant l’escalier, fait que l’individu se sente confiant vu qu’il gagne de l’équilibre sur son siège.

L’installation par un professionnel

Puisque la sécurité de l’utilisateur prime, il faut obligatoirement faire appel à un professionnel pour faire installer votre monte escalier. Normalement, le technicien auprès du magasin où vous avez acheté votre appareil doit vous accompagner en ce sens. En faisant appel à lui, vous gagnerez donc en sécurité ; et puisque c’est un habitué du système, il montera en un rien de temps votre monte escalier (en seulement une matinée pour un monte escalier droit et une journée pour un monte escalier tournant).

Sachez également que le fait de faire appel à un professionnel constituera une garantie pour votre matériel. Quelque soit sa formulation, cette garantie peut s’étaler sur une ou deux années. Vous pouvez en même temps souscrire un entretien régulier de votre appareil auprès de votre fournisseur. Le prix d’un monte escalier peut varier de 2 800 euros à 15 000 euros selon le modèle et sa praticité.

Une réflexion au sujet de « Comment choisir son monte escalier ? »

  • 11 avril 2016 à 18 h 02 min
    Permalink

    Merci pour ce intéressant article pour bien choisir un monte escalier,j’ai juste un point supplémentaire, c’est qu’on peut demander un devis gratuit de plusieurs marques,bien sur si c’est possible car c’est vraiment bénéfique que ça soit pour tester le fonctionnement du produit ou bien pour vérifier la qualité et le service d’une telle compagnie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *